BIFFF 2012: The Road

The Road – Yam Laranas

Huit ans après s’être fait remarqué sur la scène internationale avec le film d’horreur Sigaw, Yam Laranas remet le couvert avec The Road.

Une affaire non élucidée vieille de 12 ans refait surface lorsque trois adolescents disparaissent sur une route abandonnée. Un chemin qui renferme bien des secrets. Mais pour encore combien de temps?

[youtube O6DzbIRh92g]

Un esprit nourri par des années de récits liés aux phénomènes surnaturels et aux crimes ne fera pas l’impasse sur ce film philippin. Votre cœur sera forcément emporté par une des trois ouvertures sur la peur.

La première, une terreur qui dérange car connectée au monde paranormal. Quoi de plus angoissant que de ne pas pouvoir faire confiance en ses yeux ? Ce genre d’activité dépasse l’entendement. Et quand l’homme ne maitrise pas son environnement, il est totalement paniqué. Surtout quand quelque chose tente de le zigouiller.

Un saut temporel dans le passé s’impose pour que la seconde vague de frisson entre en scène. Cette fois ci, rencontre avec le tueur en chair et en os. La confrontation avec la mort est direct, réel. Autant avec un spectre, vous pensez pouvoir vous en sortir grâce à un sortilège vaudou. Autant avec un meurtrier à vos trousses, l’incantation vous savez ou vous pouvez vous la mettre.

Et plus vous remontez le temps, plus vous comprenez ce psychopathe. C’est à la fois troublant et fascinant car vous découvrez d‘où ou plutôt à cause de qui sa vie a basculé. Ce n’est pas comme si il avait décidé de prendre le mauvais tournant. Et bizarrement vous êtes en empathie. C’est peut-être là que réside la troisième et véritable angoisse.

Fantastique, thriller, drame: un cocktail gagnant!

KD

Laisser un commentaire