BIFFF cuvée 2012

Comment ?! Quatre jours et un seul pauvre article concernant le BIFFF ! Il faut s’y atteler maintenant avant qu’un troll nous broie les mains à l’aide de sa massue. Attendez une minute… c’est déjà fait ! Votre humble servante est désormais obligée d’utiliser les services d’un gobelin pour retranscrire les articles.

Biffeurs, biffeuses et autres monstres, 30 déjà que le festival du film fantastique de Bruxelles fait tourner son manège. Et il n’est pas près de s’arrêter. A moins qu’une météorite ne s’écrase pile sur Tour&Taxis.

A l’honneur cette année, William Friedkin. Et comme dirait notre ami BIFFF : « I’m back » avec Killer Joe.  Venez (re)découvrir le travail d’Alex De La Iglesia, Tsui Hark et encore bien d’autres réalisateurs.

[youtube InthzkP-Mjc]

Le BIFFF, c’est quand même une programmation complètement déjantée. C’est ce qui fait tout son charme. La première heure, vous visionnez un film fantastique asiatique en 3D. La seconde vous vous tapez un navet. La troisième un zombie tente de vous tuer. Et au final votre soirée se termine littéralement en bain de sang. Et chaque jour, c’est une nouvelle aventure.

Vous avez raté la Zombifff night Rassurez-vous, ce festival vous réserve comme à son habitude beaucoup d’animations. Déjà, personne ne vous empêche de flâner entre les goodies des shops et les squelettes de l’exposition de Jean-Marc Laroche. Ensuite, il reste le Bal des vampires à absolument fêter ! En plus, ça tombe un vendredi 13 !

Les fans seront ravis de retrouver les concours de cosplay, de body painting et de make up. Le BIFFF, c’est aussi des journées consacrées aux courts-métrages belges fantastiques et à la Japanimation.

Verre de bière dans une main, programme dans l’autre, ambiance garantie !

www.bifff.net

KD

Laisser un commentaire